Forum des ENA'rques marocains et etrangers

Le forum ENAMaroc.forumactif.com est un espace de discussion et de reflextion dedié aux marocains et autres pour debattre des sujets d'actualité,d'economie,de droit, de société, de politique, d'humour et autres ...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pour ibson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mos
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 815
Localisation : Rabat
Loisirs : Guitare, Informatique, ciné
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Pour ibson   Ven 22 Juil 2005, 10:10

Bonjour ibson,

Loin de là ibson, vous savez.. dans le logo du forum même il est mentionné que le forum est celui des ENArques marocains et étrangers, donc vous êtes les bienvenus Smile , en plus ça nous intéresse de s’ouvrir sur les autres expériences pour découvrir ce que font les autres enarques à travers tout le monde.

Bon, pour l’ENA du Maroc c’est un ptit peu la même chose que celle du Sénégal, elle est créée dès 1948, et été appelé ENAP le « P » pour « publique » et ce dans le but de la différencier de l’Ecole Nationale d’Architecture ou celle d’Agriculture.
Elle forme des cadres moyens et supérieurs destinés à travailler dans l’administration dans les domaines financiers, juridiques et diplomatiques. Son siège abrite aussi l’ISA (Institut Supérieur d’Administration) qui s’occupe lui de former les hauts cadres pour la haute fonction publique.

A propos de la mosquée Mohammed V je ne suis pas du tout surpris Smile car je sais que notamment les relations religieuses et spirituelles entre les deux pays frères sont séculaires et très enracinées, et je ne vous cache rien en te disant que la position de votre peuple frère et de vos présidents respectifs vis à vis de notre cause nationale n°1 (notre integrité territoriale) ne va jamais être oubliée par notre peuple, d’ailleurs ce n’est pas le seul sujet qui nous pousse à vous considérer comme des frères mais beaucoup de gestes (dans l’OUA, dans la candidature pour le mondial 2010, dans les investissements … ).

Concernant l’accès des étudiants étrangers, et notamment ceux de notre continent africain, eh ben ce que je sais c’est que chaque année l’administration de l’école réserve un pourcentage pour eux, et je pense qu’ils passent des présélections ou des tests a travers leurs ambassades ou qque chose comme ça Wink .

Sinon, on est interessé de connaitre plus sur votre experience democratique au Sénégal et le systeme educatif la bas, et je te propose de poster des sujets sur ce forum concernant ces sujets pour Sénégal et le Maroc .

_________________
"Ton devoir réel est de sauver ton rêve"
http://www.enamaroc.forumactif.com : Le forum des eleves de l'ENA Maroc
Administrateur : mos_webmaster@yahoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enamaroc.forumactif.com
ibson
Petit néophyte
Petit néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : senegal
Emploi : agent administratif
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Ven 22 Juil 2005, 11:17

JE suis tout à fait d'accord avec vous et je consacrerait un peu de mon temps à vous faire découvrir la ie publique sénégalaise.
MAis là je dois décrocher. On est à l'approche du week end et il faut bien se reposer pour être d'attaque lundi.
A lundi alors!
Salut à tous les amis Enarques du Maroc et du Monde!

A lundi inch'Allah!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fractal
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 432
Age : 45
Localisation : RABAT OUJDA ...
Loisirs : tele ;)
Date d'inscription : 26/04/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Ven 22 Juil 2005, 15:17

salut bien reçu
et vous etes toujours le bienvenue, a vous et a tous les ENA'rques du Senegal et du monde entier

_________________
Mort d'une personne : Un drame.
Mort de deux personnes : Un double drame
Mort d'un million de personnes : une statistique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fractalena.ifrance.com
ibson
Petit néophyte
Petit néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : senegal
Emploi : agent administratif
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Lun 25 Juil 2005, 03:52

Merci Fractal,

J'ai bien reçu le fichier que vous avez bien voulu m'envoyer concernant le cours de finances publiques. Je l'ai imprimé pour pouvoir l'exploiter avec beaucoup plus de concentration. A priori et d'après la lecture diagonale que j'en ai eu, les finances publiques sénégalaises et marocaines sont trés voisines. En attendant de creuser davantage, je crois que la grande différence que j'ai pu noter reste les compétences données aux ministres dans l'ordonnacement des dépenses.

En effet, si j'ai bien compris, au Maroc, comme du reste en france, tous les ministres sont ordonnateurs principaux du budget de leur département. Au Sénégal, il nexiste qu'un seul ordonnateur principal, il s'agit du Ministre de l'économie et des finances qui délègue ses attributions à des fonctionnaires placés sous son autorité ( à savoir le Directeur du Budget pour l'ordonnancement des dépenses de fonctionnement hors personnel, le Directeur de la solde, des pensions et rentes viagères, pour l'ordonnancement des dépenses de personnel et le Directeur de la dette et de l'investissement pour les dépenses en capital).

Voilà, je m'en arrête là en attendant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mos
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 815
Localisation : Rabat
Loisirs : Guitare, Informatique, ciné
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Lun 25 Juil 2005, 09:35

Salut ibson,

La réponse est oui, au Maroc les ministres sont des ordonnateurs principaux et ce selon l’article 64 du décret Royal du 21 Avril 1967 qui stipule que « les ordonnateurs de l’Etat sont de droit, les ministres chacun pour son département ».

Cependant je suis un peu surpris par l'experience du Sénégal où il existe un seul et unique ordonnateur principal qui est le ministre de l'économie et des finances qui délègue ses attributions à des fonctionnaires placés sous son autorité, je crois que cela va causer beaucoup de bureaucratie (donc lenteur) lors de l’engagement des dépenses par un département ministériel il va falloir donc attendre l’approbation du ministre des finances ou bien de l’un de ses collaborateurs.

Mais je pense qu’il y a bien une cause pour avoir fait ce choix, peux-tu m’éclairer à ce sujet ? Wink
Merci et à bientôt.

_________________
"Ton devoir réel est de sauver ton rêve"
http://www.enamaroc.forumactif.com : Le forum des eleves de l'ENA Maroc
Administrateur : mos_webmaster@yahoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enamaroc.forumactif.com
ibson
Petit néophyte
Petit néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : senegal
Emploi : agent administratif
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Lun 25 Juil 2005, 10:48

Rebonjour

En effet, le système instauré au sénégal entraîne des lenteurs et des goulots d'étranglement qui empêchent vraiment les ministères de jouer pleinement leurs rôles respectifs. On a adopté ce système pour sécuriser l'utilisation des deniers publics et empêcher les ministres de faire du n'importe quoi. Mais on s'est rendu compte avec trop de retard cependant que le ministère des finances ne pouvait à lui seul ordonnancer les dépenses de tous les ministères que compte le pays. Cela commençait à faire désordre car il arrivait (et il arrive toujours) qu'une propositon d'engagement signée par le Ministre ou par son DAGE (Directeur de l'administration générale et de l'équipement) fasse 2 mois dans les bureaux du contrôleur des opérations financières avant d'être rejeté pour des vices de forme souvent fallacieux...

Tout récemment, la Banque mondiale a remonté les bretelles à nos autorités auquelles elle reporoche la faiblesse du rythme des décaissements. Il s'agit souvent de projets de développement de dizaine de milliards de francs qui ne parviennent pas à atteindre leurs objectifs en raison d'un système de controles redondants tous aussi inutiles les uns que les autres.

Aujourd'hui la réflexion est engagée et on est entrain de réfléchir à la mise en oeuvre d'un système qui donnerait aux ministres les compétences en matière d'ordonnancement. Il ya des ministères pilotes ( quatre) qui expérimentent à partir de cette année ce nouveau système. Si l'expérience est concluante, le système sera généralisé à tous les départements ministériels.
D'ici là, les gestionnaires des autres ministères devront prendre leur mal en patience et espérer que les fonctionnaires du ministère des finances veuillent bien apposer leur visa dans les meilleurs délais.
Je voudrais préciser tout de même que le minsitre n'ordonnance pas en réalité. Il a délégué cette compétence à des agentsplacés sous son autorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mos
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 815
Localisation : Rabat
Loisirs : Guitare, Informatique, ciné
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Lun 25 Juil 2005, 12:14

Oui je vois.. au Maroc également il est question ces derniers temps d'une reforme du système de contrôle financier notamment sur la dépense, car ici aussi il y a une redondance concernant le contrôle à priori effectué sur les ordonnateurs, en fait le même type de contrôle est fait par le CED (Contrôle des Engagements et Dépenses) et par les comptables, donc on réfléchit désormais à une sorte d'annexion du CED à la Direction de Trésorerie Générale du Royaume en plus de l'allégement et la simplification des procédures de ce système de contrôle à priori qui handicape la marche normale de l'exécution de la partie dépenses du budget, cependant en parallèle avec ces reforme prévues il y a un effort consenti coté responsabilisation des ordonnateurs car moins de contrôle a comme corollaire "responsabilisation", d'ailleurs une nouvelle loi sur la responsabilité des ordonnateurs et des comptables vient de voir le jour.

_________________
"Ton devoir réel est de sauver ton rêve"
http://www.enamaroc.forumactif.com : Le forum des eleves de l'ENA Maroc
Administrateur : mos_webmaster@yahoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enamaroc.forumactif.com
ibson
Petit néophyte
Petit néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : senegal
Emploi : agent administratif
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Mer 27 Juil 2005, 10:23

Bonjour,

Désolé, j'avais des problèmes de connexion au web mais tout est rentré à l'ordre depuis cet aprés midi (croisons les doigts!).

Je crois, comme toi que les procédures de controle, d'engagement et d'ordonnancement des dépenses publiques doivent être les plus simples possibles. cette exigence a encore beuacoup plus de sens dans nos pays émergents où les priorités sont nombreuses. En effet, je pense que les gens doivent être mis face à leurs responsabilités. Un controle trop serré, trop strict outre qu'il ralentit l'exécution du budget, peut noyer l'iniative des administrateurs de crédits. Il arrve trés souvent dans nos pays que des crédits du budget de fonctionnement tombent en fonds libres ou que des crédits du budget d'investissement soient perdus ( il ya possibilité de report de ces crédits mais ce report obéit à des règles) à cause d'une redondance de controles. Je trouve personnellement que dans un pays en voie de développement comme le Sénégal, laisser des crédits du budget tomber en fonds libres est assimilable à un crime car il y a tellement de choses qui dépendent encore de l'interventionnisme de l'Etat.

Seulement le problème qui se pose c'est que si aujourd'hui on donnait à nos minsitres des compétences d'ordonnancement, le controle de la régularité de leurs actes serait trés difficile. Les ministres sont à 70% des hommes politiques issus du parti au pouvoir. Leur responsabilité ne peut être qu'administrative ou politique et, dans le cadre de leurs activités ils ne sont justiciables que de la Haute cour de justice qui a compétence à les juger. Or, cette cour est constituée de députés encadrés par un seul magistrat. On voit déjà ce qu'il peut résulter de cet état de fait.

Dans tous les cas, il est plus jamais necéssaire que la marge de manoeuvre des autorités administratives, à tous les étages de la hiérarchie soient pleinement responsabilisées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mos
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 815
Localisation : Rabat
Loisirs : Guitare, Informatique, ciné
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Mer 27 Juil 2005, 13:52

Salut!

Je ne crois pas que le fait de donner le pouvoir d'ordonnancement aux ministres va nuire à la régularité des dépenses publiques, car faut pas oublier que les comptables effectuent eux aussi un contrôle préalable aux ordonnateurs donc ils ont la possibilité d’arrêter et de bloquer la dépense et si l’ordonnateur insiste ils ont la possibilité d’informer leur tutelle et désengager leur responsabilité et dans ce cas c’est la responsabilité de cette tutelle qui est engagée. Donc dans tous les cas il y a une manière qui offre la possibilité de prévoire et d’éviter l’anomalie même si les ordonnateurs ont un pouvoir politique.

Mais en tout cas, aucun ne veux annuler le contrôle à priori, seulement il est question de le simplifier et de le rendre plus souple à condition de l’accompagner de plus de responsabilisation, mais aussi de la culture des résultats, c’est à dire que les budgets seront présentés sous la forme de projets (et pas de simples rubriques de dépenses) accompagnés d’indicateurs de performance ce qui permettra après la réalisation de ces projets de juger la régularité et l’opportunité des dépenses en même temps, c’est ce qu’on appelle « la gestion axée sur le résultat » et c’est en train de se développer au Maroc alors que la France a commencé un grand programme de reforme des finances publiques dans ce sens depuis 2001 ce projet aboutira en 2006, c’est un ptit peu la gestion selon les méthodes anglo-saxons.

_________________
"Ton devoir réel est de sauver ton rêve"
http://www.enamaroc.forumactif.com : Le forum des eleves de l'ENA Maroc
Administrateur : mos_webmaster@yahoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enamaroc.forumactif.com
Fractal
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 432
Age : 45
Localisation : RABAT OUJDA ...
Loisirs : tele ;)
Date d'inscription : 26/04/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Jeu 28 Juil 2005, 07:45

bonjours
il faut surtout penser au fait du pouvoir d'ordonnencement est un 'pouvoir' et le faite que seul le ministee de l'economie est habilité a ordonnencer est une attribution supplementaire qui le place au dessus des autres ministre 'un sorte de superministre, ce qui ne doit pas etre le cas. aussi comme c'est le cas du Maroc, les ministres sont concient des limites budgetaires de la LF depuis le fameux exposé du Ministre des finances et privatisation du cadre macro-economique et analyse de la conjoncture effectuer dans le cadre du conseil du gouvernement en présences de tous les ministres dépensiers.
...
en tout cas c'est ma conviction.
a plus
study

_________________
Mort d'une personne : Un drame.
Mort de deux personnes : Un double drame
Mort d'un million de personnes : une statistique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fractalena.ifrance.com
ibson
Petit néophyte
Petit néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : senegal
Emploi : agent administratif
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Jeu 28 Juil 2005, 12:11

je suis tout à fait d'accord avec vous quand vous dites que le fait de donner au seul ministre des finances les pouvoirs d'ordonnancement en fait un superministre. Et je conviens aussi avec vous que cela n'est pas préférable dans un système normal et je crois avoir dit plus haut que les autorités en sont conscientes et qu'il y a des ministères pilotes qui expérimentent actuellement ce principe.

En ce qui concerne la préparation du budget, il y a aussi une logique de rupture par rapport à ce qui se faisait usque là. Avant, les demandes de mesures nouvelles des ministères ne reposait sur rien de vraiment scientifique. Il suffisait de monter un argumentaire convainacnt pour se voir accorder les mesures nouvelles. Maintenant, il y a un nouveau système dit des ''budgets par objectif'' qui impose aux départements ministériels de calculer de manière scientifique les crédits dont ils auront besoin et de s'engager à atteindre des objectifs précis et quantifiables. Il y a déjà des ministères pilotes qui ont expérimenté cette année ce nouveau système. Il s'agit du ministère de l'education et de la santé.

Toutefois ( je ne donne que mon avis), je ne pense pas que l'on puisse appliquer ce système dans toute sa rigueur à tous les ministères ou aux nstitutions. Quel objectif quantifiable peut on demander par exemple à un ministère de la justice?
peut être avez vous votre avis là dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fractal
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 432
Age : 45
Localisation : RABAT OUJDA ...
Loisirs : tele ;)
Date d'inscription : 26/04/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Jeu 28 Juil 2005, 16:26

bonjours/soir
la réponse pourra etre de la part de mos, et c'est aussi le cas du Maroc dans le cadre de gestion en terme de budget programme, je connais que tois des departement polites en sont dans leur deuxiemme année, c'est le cas de l'équipement (TP), agriculture et la santé publique...
cette nouvelle vision a porvoqué de nouvelle mesures de controle que ce soit a priorie, a postériorie basé sur l'instauration d'évaluation d'indices de progression des programmes( qui sont la plupart des cas pluriannuels)
ce le cheval de batail dans le domaine de gestion budgetaire, et ce que a évoqué mos dans un post antérieur dans le domaine d'allègement de la lenteur des controles a priorie et a postériorie en regroupant le CED et le trésor et en attribuant au CED des fonction d'assistance et expertise au profit des ordonnateurs.
tout ce que j'avance c'est de la théorie pur, il reste a savoir si la vision qu'on a sera appliqué fidèlement ou surgira d'autre problème d'ordre différents

study

_________________
Mort d'une personne : Un drame.
Mort de deux personnes : Un double drame
Mort d'un million de personnes : une statistique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fractalena.ifrance.com
mos
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 815
Localisation : Rabat
Loisirs : Guitare, Informatique, ciné
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Jeu 28 Juil 2005, 20:20

je ne crois pas que cela a une relation avec le "type" ou bien la nature du departement ministeriel, car c'est une approche globale, une sorte de vision abstraite qui depasse meme la nature du travail et service accomplis par l'organisation concernée .

Donc por etre plus concret Wink , et repondre au sujet du ministere de la justice , je donne un exemple de projets qu'il peu proposer, par exemple fixer comme objectif la liquidation de tous les proces concernant la famille dans 2 années, et pour le detail dire que cela va etre possible grace à un programme d'informatisation des tribunaux de la famille et par consequent ceci demande un budget pour acheter le hardware requis et lancer un AO pour le developpement des applications informatiques adequates ...
c'est un exemple parmi d'autres, je vais citer un autre : le ministere de justice peu simplement proposer un projet ayant comme objectif de rapprocher la justice (l'administration) du citoyen et ce en construisant de nouveaux tribunaux dans certaines villes (donc faut des moyens) ...

Concernant le regroupement du CED et de la TGR c'est du concret et il y a deja des mouvements dans les coulisses, donc tres prochainement on va entendre des nouvelles dans ce sens.

_________________
"Ton devoir réel est de sauver ton rêve"
http://www.enamaroc.forumactif.com : Le forum des eleves de l'ENA Maroc
Administrateur : mos_webmaster@yahoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enamaroc.forumactif.com
Fractal
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 432
Age : 45
Localisation : RABAT OUJDA ...
Loisirs : tele ;)
Date d'inscription : 26/04/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Ven 29 Juil 2005, 17:23

en effet meme dans notre cas il y a vait au début des rétissence en ce qui concerne ceux qui auront des stage de formation dansles CED prétexant que cet institutions a très peu de jour devant elle en tant que tel. mais après ils se sont rendu à l'evidence; le controle et indépendant de l'organigramme de l'adm, meme si le CED intégrera le TGR dans le futur des fonctions ne subiront que quelques "lifting" pour répondre aux nouvelles exigences


PS il est bien ton exemple sur le ministère de la justice espéront qu'après les affaires de la famille il attaqueront la drogue et la délapidation des deniers publiques Wink

_________________
Mort d'une personne : Un drame.
Mort de deux personnes : Un double drame
Mort d'un million de personnes : une statistique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fractalena.ifrance.com
mos
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 815
Localisation : Rabat
Loisirs : Guitare, Informatique, ciné
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Sam 30 Juil 2005, 11:39

Je vais changer peut être le cours de cette discussion Wink , mais j'ai une question pour ibson et je vais quand même la poser, je sais pas si tu as vu le reportage sur la chaîne TV arabe aljazeera portant sur le Sénégal, le président wadé et la vie politique là bas, mais c’été pas très clair, mon interrogation est la suivante : Est-ce qu’il y a une vraie vie politique au Sénégal ? Je m’explique.. Est-ce qu’il y a une opposition forte, c’est à dire des partis politiques capables de défier le parti du président et remporter les présidentielles, est ce que les citoyens ont confiance dans les partis politiques et leur rôle, je pose ces questions car ici au Maroc –malheureusement- beaucoup de gens n’ont pas confiance en les partis politiques et font souvent la confusion entre les différents courants politiques en avançant qu’ils ont tous les même programmes politiques et tiennent le même discours de promesses et riens que les promesses sans rien de concret !!

Personnellement je ne partage pas cet avis même si la pratique montre parfois l’incapacité de certaines formations politiques devant la complexité et la multitude des problèmes que vit le citoyen chaque jour, car c’est dû à des accumulations pendant de très longues années et ce n’est pas facile d’effacer tout cela comme si l’on avait une baguette magique.
Je souhaite savoir ce que les citoyens sénégalais pensent y.

_________________
"Ton devoir réel est de sauver ton rêve"
http://www.enamaroc.forumactif.com : Le forum des eleves de l'ENA Maroc
Administrateur : mos_webmaster@yahoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enamaroc.forumactif.com
ibson
Petit néophyte
Petit néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : senegal
Emploi : agent administratif
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Mar 02 Aoû 2005, 07:13

Bonjour tout le monde, Bonjour Mos
je viens tt juste de voir ton message. J'éavais des problèmes avec mon PC et j'ai du le réinstaller en mettant windows XP à la place de windows 2000. Cela explique mon absence assez prolongée sur le forum. Je répondrai tout à l'heure à tes questions sur la vie politique sénégalaise. J'ai pas encore fini de réinstaller mes logiciels favoris.

A tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ibson
Petit néophyte
Petit néophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : senegal
Emploi : agent administratif
Date d'inscription : 21/07/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Jeu 04 Aoû 2005, 04:21

Bonjour tout le monde!

Je m'excuse pour mon absence prolongée. J'avais quelques problèmes avec mon PC. J'ai dû le réinstaller hier.

Pour votre question, Mos, je vais tenter d'y répondre. c'est vrai que c'est une question assez vaste qui appelle une réponse fouillée et étendue.
Pour commencer, je n'ai pas suivi le reportage sur le sénégal diffusé sur al jazeera. Alors, peut être que tu pourras me dire aprés ce qu'il en est vraiment. La vie politique sénégalaise est sans doute la plus riche d'Afrique ( je pèse mes mots!). Avec prés de 70 partis politiques légalement autorisés dont seuls une dizaine sont vraiment représentatifs, les autres étant souvent des partis de soutien à d'autres plus grands. Cette foison de partis n'apporte en réalité rien de vraiment enrichissant à l'avancée des idées démocratiques. Je peux dire sans risuqe d'être contredit par mes compatriotes que les partis politiques sénégalais se réclament d'idéologies qu'ils ne connaissent pas ou qu'ils ne se gênent pas de contredire dans leurs actions quotidiennes. Je n'ai pas vu un seul chef de pati politique qui n'ait à un moment ou à un autre fait des alliances, adhéré à des idées ou m^me pris des décisions contraires à ses convictions politiques? Les sénégalais eux mêmes savent que les leaders de partis ne croient absolument à rien. Chacun cherche à se mettre à l'ombre. On ne peut pas compter le nombre de gens ( haut placés) du régime de Abdou diouf (ancien chef d'Etat) qui se sont empréssés de faire acte d'allégeance au président wade dès son accession au pouvoir. Par exemple, la troisième personnalité de l'Etat ( le président du conseil de la république) était l'ennemi non pas seulement politique mais personnel de Wade. Il l'a combattu, il l'a insulté à satiété, il l'a vilipendé etc. Le pouvoir en place n'hésite pas non plus, à s'allier avec ses ennemis jurés d'autrefois pour gagner un électorat qu'il lui serait difficile de conquérir.

Les séngalais, pour tout vous dire prennent la politique et les politiciens comme des mythomanes, des illusionnistes, des voleurs qui viennent que pour se remplir les poches. Les cadres de l'administration eux mêmes s'impliquent ( souvent ) dans la politique pour gagner en responsabilité et en promotion. En réalité, c'est plus une affaire de se remplir les poches que de travailler pour le développement.

En ce qui concerne l'opposition, je pense effectivement qu'elle est trés forte et qu'au point de vue de la représentativité, elle vaut ce que vaut le parti au pouvoir ( sinon plus). Ils ont effectivement les moyens de prendre le pouvoir s'ils se mettent en coalition comme wade l'avait fait pour déposseder Diouf de son pouvoir. Voilà, j'attends vos questions pour mieux développer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mos
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 815
Localisation : Rabat
Loisirs : Guitare, Informatique, ciné
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Pour ibson   Jeu 04 Aoû 2005, 15:17

Salut ibson,

Je souhaite à ton PC de bien se remettre et de se faire une bonne santée Laughing Laughing .

En ce qui concerne l'emission sur Aljazeera, moi aussi j'ai pas bien aimé, car durant tout le temps de l'emission le reporter essayait de faire passer aux telespectateurs le sentiment que la democratie au senegal n'est qu'une illusion et que c le president qui est à l'origine de cette democratie "artificielle" et que tous ses gestes sont artificiels .

Moi j'ai pas apprecié le reportage car j'ai deja lu et vu des trucs sur la democratie au senegal et je sais qu'il y a une vraie vie politique là bas (je crois que le realisateur de l'emission a des arrieres pensées ideologiques negatives Wink ) .

Que la vie politique sénégalaise soit sans doute la plus riche d'Afrique n je suis pas totalement d'accord surtout que vous meme dans votre message vous dites que le nombre de partis politiques ne prouve pas une richesse de vie politique dans un pays, et vous evoquez aussi le manque de confiance de la part des citoyens dans les partis politiques et aussi le manque de competence et d' "ethique" chez les leaders de ces partis politiques ...
Donc pour moi .. au Sénégal il y a une vraie vie politique mais qu'elle soit la meilleure en Afrique .. Cela demande un autre debat ... Question

Mais je ne vous cache pas que je me pose bcp de questions auxquelles je trouve pas les bonnes reponses ...
Pourquoi des pays comme le votre ou d'autres pays qui ont reussi à batir une democratie n'arrivent pas encore à faire de meme sur le volet economique ???!!! Alors que d'emminents economistes comme AMARTYA SEN et en general le courant dit des insritutionnalistes batissent toute leur therorie concernant le developpement humain sur la forte liaison et la correlation entre le developpement economique/humain d'une part et la qualité des institutions (democratie) d'autre part .

C'est une question qui me preoccupe depuis longtemps sans reussir à formuler une reponse.
Je vous laisse vous cassez -vous aussi- la tete avec ce grand point d'interrogation, et je fil me reposer et profiter de cette saison estivale au Maroc Laughing Laughing .

@+

_________________
"Ton devoir réel est de sauver ton rêve"
http://www.enamaroc.forumactif.com : Le forum des eleves de l'ENA Maroc
Administrateur : mos_webmaster@yahoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enamaroc.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour ibson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour ibson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PRÉDICTION POUR 2009...SELON GINETTE BLAIS ASTROLOGUE
» Dukan pour perdre moins de 5kg... ça m'inquiète...
» Quel nom pour le grand stade du HAC?
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» Comment faire une croix pour indiquer le décès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des ENA'rques marocains et etrangers :: TALK AREA :: CHAT BOARD-
Sauter vers: