Forum des ENA'rques marocains et etrangers

Le forum ENAMaroc.forumactif.com est un espace de discussion et de reflextion dedié aux marocains et autres pour debattre des sujets d'actualité,d'economie,de droit, de société, de politique, d'humour et autres ...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Je suis surpris "agreablement"!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mos
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 815
Localisation : Rabat
Loisirs : Guitare, Informatique, ciné
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Je suis surpris "agreablement"!!!   Sam 26 Nov 2005, 16:30

Hier , j'ai assisté à l'intervention des deux representants de la Direction de la Sureté Nationale (DSN) dans le cadre du seminaire organisé par l'ENA et la revue REMALD en association avec la fondation hans siedle sous le theme "Administration de proximité : concept et implications" , et j'ai été agreablement surpris par le "visage" avec lequel ont paru les representants de la DSN , leur maniere de repondre aux questions et leurs niveau intellectuel et scientifique ainsi que la transparence dans leurs propos et l'objectivité de leurs reponses !

La conclusion principale que j'ai pu tirer de cette intervention est que la DSN -traitée pour longtemps de boite noire- est entrain de subir de grands changements voire un boulversement et une revolution tant dans sa structure que dans ses methodes de travail le tout dans un cadre de reforme et de modernisation generales touchant tous les compartiments de l'Etat Marocain à l'heure actuelle , et ce n'est pas la DSN qui fera exception parrait-t-il .

Le concept de police de proximité est materialisé par les Groupes Urbains de Securité (GUS) recemment mis en place par la DSN dans la majorité des villes marocaines et qui vont etre generalisés sur d'autres villes du Royaume en vue de couvrir tout le teritoire national, Le constat est manifeste : les statistiques m o ntrent que le nombre de crimes dans les villes equipées des GUS a chuté considerablementalors que le nombre de reclamations a au contraire largement aumenté , l'explication est simple : D'un coté la police de proximité joue un role important dans la prevent ion des crimes et agressions et d'un autre coté elle a un effet de donner confiance aux gens et de semer un sentiment de securité general ce qui encourage les citoyens a oser aller enregistrer leurs reclamations aupres de la police ce qui temoigne de leurs niveau de confiance dans cette nouvelle forme de police.

Ce sujet de police de proximité a été recu par une grande attention de l'assistance à tel point que la majorité des questions a porté sur l'intervention des representants de la DSN au depend des autres interventions programmées dans l'apres midi.

_________________
"Ton devoir réel est de sauver ton rêve"
http://www.enamaroc.forumactif.com : Le forum des eleves de l'ENA Maroc
Administrateur : mos_webmaster@yahoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enamaroc.forumactif.com
mos
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 815
Localisation : Rabat
Loisirs : Guitare, Informatique, ciné
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Je suis surpris "agreablement"!!!   Sam 26 Nov 2005, 16:33

Article paru le 17 Novembre 2005 sur le journal Maroc-Hebdo :


Aujourd’hui, les temps ont changé. Aucun
dérapage sécuritaire entraînant mort d’homme n’est plus toléré. Aucune excuse n’est recevable.


La chasse aux bavures



La mort d’un jeune compatriote sahraoui, Hamdi Lembarki, lors de manifestions à Laâyoune les 29 et 30 octobre 2005, continue de faire des vagues. Normal. Quitte à sacrifier à une lapalissade, il est bon de rappeler qu’il n’y a pas plus précieux que la vie et pas plus calamiteux que de la perdre dans ce genre de situation et de circonstances.
Plus de deux semaines après, les causes du décès tragique de Lembarki commencent à être élucidées. La version officielle mettant en avant un traumatisme crânien dû à un jet de pierre s’est effritée. Il y a bien eu violence policière, le patron de la police, le général Laânigri, l’ayant reconnu lui-même. Il promet que toute la lumière sera faite sur cette malheureuse affaire (voir article de Majdouline El Atouabi pages 12, 13 et 14).
Entre temps, des heurts sporadiques opposant de jeunes manifestants aux forces de l’ordre continuent à Laâyoune. Les propagandistes du Polisario, eux, donnent la pleine mesure des consignes d’Alger.
Pouvait-on éviter ce type de bavure irrattrapable? Il n’y a d’autres réponses possibles que par l’affirmative. Non seulement on pouvait, mais on devait, quelle que soit la sensibilité très particulière du contexte et l’effet de celui-ci sur la manipulation des uns et les nerfs des autres.
Essayons de nous rafraîchir la mémoire. Des petites manifs et de grandes émeutes, nous en avons eu, et de tristement mémorables. Nous en sommes encore à recenser les fosses communes consécutives aux événements de mars 1965, de juin 1981, de juillet 1984 et de décembre 1990. Pour toutes ces dates, marquées au fer rouge dans l’esprit collectif, il régnait une ambiance politique exécrable et les garants de l’ordre public avaient la gâchette facile et la matraque violemment baladeuse. On chargeait la foule, quelles qu’en soient les conséquences.
Aujourd’hui, il faut bien se rendre à
l’évidence. Les temps ont changé. Neutraliser de petits groupes aux intentions manifestement malveillantes, ou endiguer les tentatives de débordement d’un attroupement de masse, ne peut plus se faire comme par le passé. Aucun dérapage sécuritaire entraînant mort d’homme n’est plus toléré. Aucune excuse n’est recevable. À moins que le pays en question ne bascule carrément dans la guerre civile. Ce qui, Dieu merci, n’est pas notre cas. Bien au contraire. S’il y a un espace paisible où l’on n’a à craindre ni pour sa personne, ni pour ses biens, c’est bien le nôtre.
En matière de sécurité, il y a une nouvelle culture qui s’installe, extrêmement pointilleuse sur l’intégrité physique des personnes. Nous sommes en train de nous inscrire dans cette culture par une mise à niveau visiblement enclenchée. La police s’équipe, se modernise ; le rapport au citoyen et le regard de celui-ci évolue. Même si certains réflexes ont la peau dure.

_________________
"Ton devoir réel est de sauver ton rêve"
http://www.enamaroc.forumactif.com : Le forum des eleves de l'ENA Maroc
Administrateur : mos_webmaster@yahoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enamaroc.forumactif.com
 
Je suis surpris "agreablement"!!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis redevenue une "nouvelle" recrue ;)
» Comment dire non aux festivités sans paraître "chiante"
» Simon Morin "J'ai du mal à croire que je suis déjà exclu"
» Charline s'est fait "agresser" à l'école
» Le "Salamiste"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des ENA'rques marocains et etrangers :: News Area :: Société-
Sauter vers: