Forum des ENA'rques marocains et etrangers

Le forum ENAMaroc.forumactif.com est un espace de discussion et de reflextion dedié aux marocains et autres pour debattre des sujets d'actualité,d'economie,de droit, de société, de politique, d'humour et autres ...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vers une info sans journaliste ?

Aller en bas 
AuteurMessage
mos
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 815
Localisation : Rabat
Loisirs : Guitare, Informatique, ciné
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Vers une info sans journaliste ?   Jeu 27 Avr 2006, 11:11

Vers une info sans journaliste ?


L
e métier de journaliste serait-il menacé par des nouvelles plates-formes médiatiques, représentées par les sites web ? Le journal papier finira-t-il aux oubliettes pour céder la place à l’information à travers un écran d’ordinateur ? Les chiffres donnés par la dernière enquête de la World Association of Newspaper (WAN) le laissent penser et sonneraient peut-être le glas du journal papier.

Selon cette enquête, la diffusion payante des journaux a baissé d’environ 3 % pour 2005 et les journaux sur le Web ont doublé en cinq ans gonflant les effectifs des lecteurs on line lesquels ont augmenté, depuis 1999, de… 350 % ! Le nombre de quotidiens présents sur le Web a été multiplié par deux. En effet, 79 % des publications classiques des 18 mille recensés par WAN sur les cinq continents (au total 208 pays) ont leur édition en ligne. Il faut dire qu’un milliard de personnes utilise Internet, offrant entre 50 et 70 millions de sites web ainsi dont 30 millions de blogs répertoriés par "technorati.com".

L’utilisation de sources d’information conventionnelle et classique se dirige peu à peu vers la péremption pour laisser place à une actualité plus virtuelle et moins "logique". Par logique, nous entendons blogs. En effet, les blogeurs ont tendance à mélanger dans leur carnet de bord personnel des impressions, des sentiments, des opinions et des informations, vérifiables ou non. Seules des personnes suivant de près l’actualité peuvent faire le tri entre le vrai et le faux. Cependant, il n’est pas rare que des journalistes utilisent leurs blogs pour passer une info, un article n’ayant pas trouvé place, pour une raison ou pour une autre, sur le journal papier.

Là où les journalistes de métier sont soumis à une déontologie stricte, les blogeurs n’ont aucune limite, sauf celle de leur inspiration du moment et de leur imagination. Des fausses infos, des rumeurs peuvent, à travers le blog, se propager rapidement et faire beaucoup plus de dégâts que l’on ne croit.

Cependant, un blog peut être un additif à l’information "officielle", mais il faut savoir l’utiliser à bon escient et le prendre avec des pincettes, car la manipulation quoique rare n’est pas absente. Ainsi le blog peut devenir un moyen de propagande ou de publicité, en devenant un faux blog. Certaines marques auraient utilisé ce carnet de bord pour vanter leurs propres produits comme si elles étaient de simples blogeuses. D’autre part et vu qu’il n’y aucun moyen de contrôler cette méthode, il existe des risques de divulgations d’infos "privées" concernant des sociétés. Des blogeurs ont été licenciés pour avoir publié des données professionnelles.

Pour le moment, il n’y a pas de loi gérant les blogs. Mais est-on capable d’administrer cette nouvelle tendance qui tente à se mondialiser et à sanctionner les abus (diffamation, diffusion de rumeurs, de fausses nouvelles etc) ? Cela semble pour le moment incertain avec un milliard d’internautes, difficile de prendre des décisions quand cela peut toucher à la liberté d’expression et à la liberté individuelle…

Le blog s’avère ainsi une arme à double tranchant. Il est, d’un côté, un vivier inépuisable de contenus alternatifs au média classique, mais d’un autre côté, la crédibilité des informations reste invérifiables quoique rendues plus mobiles et plus nomades.

Au Etats-Unis, plusieurs cas de salariés ont été licenciés ou blâmés suite à la publication de certains textes ou de photographies sur leur blog. A titre d’exemple, Michael HANSCON, ingénieur chez Microsoft, a été licencié car il avait publié des photos de la livraison de palettes d'ordinateurs de la marque Apple au siège de Microsoft avec pour commentaire "Même Microsoft veut des G5".

Dans l’autre sens, le journal "Le Monde" a évoqué le cas des blogs bidons payés par des marques pour faire parler ; la marque automobile Mazda est soupçonnée d'avoir créé un faux blog pour vanter les mérites de sa dernière voiture.
Il est clair qu’il existe un vide juridique d’éthiques simples, du type citer ses sources, vérifier ses informations, n'agresser personne. Cependant, peut-on établir une jurisprudence qui tente de sanctionner les abus d’un milliard d’internautes éparpillés dans la planète ?

Dernièrement, février 2006, la Commission Nationale française de l’Informatique et des Libertés (CNIL) a affirmé que la loi informatique et libertés s’appliquent sur les blogs mais ils sont dispensés de les déclarer à la CNIL.

_________________
"Ton devoir réel est de sauver ton rêve"
http://www.enamaroc.forumactif.com : Le forum des eleves de l'ENA Maroc
Administrateur : mos_webmaster@yahoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.enamaroc.forumactif.com
 
Vers une info sans journaliste ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A boire sans soif ! (Shweppes pêche light)
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Comment dire non aux festivités sans paraître "chiante"
» 14 JUILLET 2010 INFO TV
» Sans Liberté de flatter il n ya point d éloge flateur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des ENA'rques marocains et etrangers :: News Area :: Technologie-
Sauter vers: